sanary sur mer

À la découverte de la Valette-du-Var

À la découverte de la Valette-du-Var

Entre terre et mer, dans l’arrière-pays provençal, la Valette-du-Var est idéalement  située. Proche des axes routiers, à quelques encablures de l’aéroport de Toulon, elle associe tranquillité bucolique et accès aux commodités urbaines. Recensant 22 000 habitants, elle dispose d’un centre-ville à la fois moderne et typiquement provençal, abritant une architecture variée et une nature remarquablement préservée. Ce patrimoine culturel matériel est d’ailleurs reconnu au niveau national : le domaine de Baudouvin et le Domaine d’Orvès ont reçu tous deux, via le Ministère de la Culture, le “Label Jardin Remarquable”.

À la découverte des jardins de la Valette-du-Var

Le Domaine de Baudouvin

Les pentes du Coudon, lézardées de murets traditionnels en pierre sèche, convergent vers le Domaine du Baudouvin. Celui-ci a été restauré par la Commune. L’esprit du lieu a été repensé par l’architecte-paysagiste Michel Racine tandis que Philippe Deliau a conçu un espace paysager ouvert au public. Le Domaine a reçu le prestigieux label de ‘Jardin remarquable’ et est un lieu de promenade populaire dans la région. Il y fait bon s’imprégner de la douceur et des lumières méditerranéennes.

C’est un lieu à part, une bulle de nature et de senteurs particulière. Ce jardin de collection diffuse de fabuleux arômes, où figuier et vigne se mêlent tendrement, belle de mai et violette de Parme se content fleurette. Une prairie sauvage succède à un verger hérissé de mâts solaires qui alimentent les rafraîchissants cours d’eau du jardin. Des carrés de potager “à l’ancienne” succèdent à un belvédère en bois, niché à l’ombre de bouquets de cèdres. D’originales perspectives se dessinent, offrant au regard un mélange parfait de cultures provençales ancestrales et d’innovation écologique durable. À l’aise dans un transat, détendez-vous et imprégnez-vous de la douce beauté du lieu.

Le Domaine d’Orvès

En 1925, le peintre Pierre Derval acheta cette propriété, alors entourée d’un village maraîcher à l’emplacement privilégié. Protégée du vent par le Mont Coudon et abreuvée par de généreuses sources, la Valette-du-Var était une charmante commune. Le Domaine d’Orvès bénéficiait donc d’eau en abondance, via l’action de canalisations. Celle-ci permit l’apparition de champs entiers de légumes, principalement d’artichauts et de poireaux.

Depuis 1992, les descendants du peintre ont poursuivi son œuvre en faisant émerger, dans le jardin du Domaine, une profusion de végétaux du monde entier. Celui-ci conserve tout de même son aspect typiquement provençal. Échappez-vous entre minéral et végétal, au sein de ce superbe domaine labellisé “Jardin remarquable”. Que ce soit au sein de la bastide, datant de la fin du XVIIème siècle ou dans son jardin de 8 hectares, vous évoluerez dans un petit paradis terrestre !

Explorer La Valette-du-Var : un milieu naturel rare

Un incontournable : le mont Coudon

Depuis 2010, le mont Coudon est classé “site protégé”, ce qui le préserve de toute construction future. Faisant suite à une laborieuse bataille menée par la Ville et une association, ce classement est célébré tous les ans à l’automne, lors d’une promenade réunissant tous les défenseurs de la montagne valettoise.

C’est un mont s’élevant à 702 m d’altitude, qui s’explore via les restanques du Coudon ou le GR51.

Site de la Grande Cabane et Conservatoire variétal de l’olivier

Créé en 1995, le Conservatoire s’étend sur six hectares et compte pléthore d’espèces d’oliviers. Lieu ouvert au public, il compte d’autres espèces végétales typiques de la culture méditerranéenne, en particulier le ciste. Des constructions représentatives du patrimoine architectural local ont été construites et conservées, grâce au travail de l’association Les Amis du Coudon. Autre élément à visiter : le four à cade. A une époque pas si lointaine, au sein de cette imposante bâtisse, on travaillait encore la feuille de genévrier du Midi aussi appelée “cade”.

L’accès au conservatoire variétal de l’olivier est modulable selon les envies et le rythme de chacun. Une piste forestière permet un accès rapide tandis qu’un sentier de découverte dans la colline, balisé en rouge et blanc, permet de prendre son temps.

Un chemin qui serpente au fil de l’eau…

C’est grâce à l’eau en abondance que La Valette-du-Var est devenue une cité prospère, où il fait bon vivre. L’activité maraîchère et horticole s’y est fortement développée et a façonné l’identité de la ville. L’eau se fait donc prétexte à la flânerie et marque, avec fluidité, les nombreuses haltes de promenades possibles. Nous avons pris le parti de sélectionner 5 étapes.

Vous pouvez partir du centre-ville pour vous diriger vers les hauteurs de Baudouvin et ce, jusqu’à la source de la Foux, La Maïre des eaux.Il faut être, au moins une fois dans sa vie, monté jusqu’à la source pour connaître ce qui fait la douceur de vivre à Valette. On a coutume de dire ici que les berges sont aussi tendres que l’eau qui s’y écoule en contrebas.